Connaître et mesurer l’opinion publique : utilité et limites des sondages

Sur le site de l’ENS-SES, Hugo Touzet, doctorant en sociologie au Gemass (Groupe d’Etude des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne), Sorbonne Université, propose une synthèse sur l’utilité et les limites des sondages.

L’opinion publique a pris diverses formes au cours de l’histoire et les gouvernants ont cherché, bien avant l’apparition des sondages, à la connaître, à l’orienter ou à la contrôler. C’est avec le développement des techniques de sondage que l’opinion publique et sa mesure s’imposent véritablement comme une forme de connaissance du monde social et un instrument indispensable à l’exercice des démocraties. Au fur et à mesure que l’outil se perfectionne, ses limites sont mises au jour. Le sondage produirait l’opinion plus qu’il ne la mesurerait. Malgré ces critiques, les sondages occupent désormais une place centrale dans la sphère sociale et le jeu politique, d’où l’importance de connaître les conditions de production des données d’opinion et les mutations de ce secteur, afin de mieux en apprécier les résultats.

http://ses.ens-lyon.fr/articles/con...

Voir en ligne : http://ses.ens-lyon.fr/articles/con...

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)