TICE et SES dans l’Académie : un peu d’histoire.

Marétriel de ma salle

Un peu d’histoire...

Les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Éducation (TICE) ont toujours été présentes - sous ce nom ou un autre - dans la pédagogie des Sciences Économiques et Sociales (SES). L’usage de supports tels que la presse écrite et audiovisuelle, les revues d’actualité, les documentaires ou les films permettent, depuis la création de la filière Économique et Sociale à la fin des années 1960, de pratiquer une pédagogie active, s’appuyant sur des faits.

Dans les années 1980 et 1990, le développement des micro-ordinateurs incite les professeurs - notamment de SES - à mettre en œuvre des séances de Travaux Dirigés en salle informatique : les tableurs-grapheurs de l’époque sont utilisés pour le traitement des données et les représentations graphiques ; mais ils sont encore difficiles à manier pour des lycéens, d’où la création, par des professeurs de SES de l’académie de Montpellier et du CRDP, du logiciel SECOS (rebaptisé par la suite STATIS), qui connaîtra un grand succès. D’autres logiciels sont utilisés, notamment des banques de textes ou d’exercices.

Avec la connexion des lycées à internet à la fin des années 90 et leur équipement croissant en salles informatiques, les professeurs de SES vont de plus en plus intégrer ces nouvelles pratiques à leurs séances de TD, et élargir leur palette d’activités : apprendre aux élèves à trouver, trier et jauger des flux massifs d’informations devient primordial, au moment où de plus en plus de familles et d’établissements sont connectées à internet ; par ailleurs, la mise en relief et l’illustration des phénomènes économiques et sociaux étudiés en cours prennent une nouvelle dimension.

Jusqu’aux années 2000, l’usage des TICE en SES (et, plus globalement, dans l’Education Nationale) reste cantonné aux salles informatiques - le seul lecteur multimedia présent en salle de classe étant le magnétoscope, auquel succèdera le lecteur DVD. Mais avec la croissance des crédits d’équipements informatiques accordés par les collectivités territoriales, l’ordinateur et le vidéoprojecteur s’installent en classe : dès lors, projeter et travailler, avec les élèves, des documents colorés, dynamiques et variés (graphiques, tableaux, textes, images, sons, vidéos, sites web etc) devient possible et enrichit les pratiques des professeurs.

Or, l’enseignement des SES, tourné depuis l’origine vers des supports et des méthodes interactives, est voué à l’usage des TICE. L’engagement des professeurs de SES dans l’innovation pédagogique n’est pas nouveau, mais s’intensifie aujourd’hui : participation au programme Educnet (voir liens ci-dessous), élaboration, mutualisation et mise en ligne de séquences TICE, usage des Tableaux Numériques Interactifs (TNI, parfois nommés Tableaux Blancs Interactifs ou TBI), usage des blogs et d’autres outils web, participation active à la mise en oeuvre du Brevet Informatique et Internet (B2i) etc.

L’engagement des collègues de SES dans l’académie peut d’ailleurs être illustré par la participation d’une dizaine de collègues de l’Académie aux TraAM en 2014-2015 et 2015-2016. Vous pouvez consulter leurs travaux dans la sous-rubrique TraAM.

Boris Adam

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)